Ondine

Sur la pointe
du cœur,
je partirai
dans le murmure
du ruisseau
où le temps
me fit naître,
simple ondine
à fleur de ciel.

J’emporterai
dans mes robes
cristallines
l’ombre floue
d’un baiser
et la légende dira
ce qui se dit alors :

« Elle aima et la terre
n’en fut que plus lumineuse. »

 

Source : La poésie de la semaine : Ondine

 


Sandra Dulier, plume funambule

2 réflexions sur “Ondine

  1. Gabriel Gerardo Argañaraz Sapia

    Gracias por dejar escapar,
    de entre las palabras escritas,
    la luz de los dichos
    que se callan para ser sentidos
    para ser soñados,
    para ser amados.
    Gracias por soñar
    lo que no podemos imaginar
    de tanto entristecer
    en la espera errante
    de encontrar lo inexistente.
    Gracias, mil veces,
    por bendecir con palabras
    lo que no podemos nombrar.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s