Un trou blanc

Un trou blanc…

Quand la mémoire s’efface et gomme les traces des souvenirs, c’est un peu de soi quittant le jour pour rejoindre la clarté d’un monde parallèle. Je ne peux imaginer que ces petits bouts de moi disparaissent à jamais.

Pas de Nulle part, mais un Ailleurs.

Et ces petites fugues d’heures, je les retrouverai comme un panier déposé sur le bord d’un pique-nique. Je n’aurai alors qu’à picorer les mets d’une vie.

Un trou blanc n’est qu’une attente.


 

Sandra Dulier, Plume Funambule

5 réflexions sur “Un trou blanc

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s